BRÈVES :

  • Formation des promoteurs du Fonds d’Appui à la Promotion de l’Emploi (FAPE) en entrepreneuriat
  • Plus de 600 volontaires nationaux au profit des chantiers de développement du Burkina
  • Promotion de la formation professionnelle au Burkina : le centre régional de formation professionnelle de Ouagadougou inauguré

Attributions et Missions


Aux termes des dispositions de l’article 19 du Décret n° 2016-006/PRES/PM/SGG-CM du 08 février 2016 portant attributions des membres du Gouvernement, le Ministère de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles assure la mise en œuvre et le suivi de la politique du Gouvernement en matière de jeunesse, de formation et d’insertion professionnelle.

A ce titre et en relation avec les autres départements ministériels concernés, il est chargé :

1°) En matière de jeunesse :

  • de l’éducation, de l’animation et de la promotion de la jeunesse en dehors du cadre scolaire ;
  • de la réglementation et du suivi des mouvements et organisations de jeunesse ;
  • de la formation du personnel d’encadrement et d’animation de la jeunesse ;
  • de la création et de l’équipement d’infrastructures d’accueil et d’animation de la jeunesse ;
  • de la création et de l’équipement des cadres d’écoute et de dialogue avec les jeunes ;
  • de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et de l’économie sociale et solidaire

2°) En matière de formation professionnelle :

  • de l'élaboration et de la mise en œuvre de la politique nationale en matière d’enseignement technique et de formation professionnelle ;
  • de la formation professionnelle et de l'apprentissage ;
  • de l’orientation, la règlementation et l’organisation de la formation professionnelle sur toute l’étendue du territoire ;
  • de la création et de la gestion de centres publics de formations professionnelles ;
  • de la tutelle technique des centres privés de formations professionnelles
  • du suivi et du contrôle de la gestion administrative et pédagogique des centres de formations professionnelles ;
  • de la gestion du système de certification des qualifications professionnelles prenant en compte les acquis de l’expérience et de valorisation des acquis professionnels ;
  • du développement de l’ingénierie de la formation professionnelle ;
  • de l’élaboration des programmes, curricula et référentiel de la formation professionnelle ;
  • de l’élaboration et de la diffusion de documents, manuels et matériels de formation ;
  • de la conception, de la planification et de l’évaluation des formateurs ;
  • de la gestion des bourses de formation professionnelles et d’apprentissage ;
  • de l’organisation des examens de formation professionnelle ;
  • de la création et de la délivrance des titres de qualification professionnelle ;
  • de la concertation et du partenariat en matière de formation professionnelle avec les acteurs nationaux, internationaux et les partenaires au développement du secteur de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle.

3°) En matière d’insertion professionnelle :

  • de la promotion de l’emploi, de l’insertion professionnelle et de la lutte contre le chômage ;
  • de l’appui conseil des jeunes en matière de création d’entreprise ;
  • de la promotion de l’auto emploi ;
  • de la mise en place d'un observatoire de veille sur l'emploi ;
  • de la promotion des emplois verts ou écologiques ;
  • de l’élaboration et de la coordination de la mise en œuvre de la politique nationale de l’économie informelle ;
  • de l’organisation, de l’encadrement  et de l’accompagnement des acteurs de l’économie informelle ;
  • de facilitation de la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle ;
  • de la prise en compte de l’économie informelle dans les stratégie de développement ;
  • de l’élaboration et de coordination de la mise en œuvre de la stratégie nationale de formalisation des unités économiques et des emplois informels.