BRÈVES :

  • Formation des promoteurs du Fonds d’Appui à la Promotion de l’Emploi (FAPE) en entrepreneuriat
  • Plus de 600 volontaires nationaux au profit des chantiers de développement du Burkina
  • Promotion de la formation professionnelle au Burkina : le centre régional de formation professionnelle de Ouagadougou inauguré

Fonds de Financement de la Jeunesse


- Fonds de financement de la Jeunesse (FAIJ)

- Fonds d’Appui à la Promotion de l’Emploi (FAPE)

- Fonds d’Appui au Secteur Informel (FASI)


Fonds de financement de la Jeunesse (FAIJ)

I.    Historique

    1.    La création et statut
Le Fonds d'Appui aux Initiatives des Jeunes (FAIJ) a été créé par décret n° 2007-342/PRES/PM/MFB/MJE du 25 mai 2007. Le Fonds d’Appui aux Initiatives des Jeunes (FAIJ) est un Établissement Public de l'État de la catégorie des Fonds Nationaux de Financement, placé sous la tutelle technique du Ministère chargé de la Jeunesse et la tutelle financière du Ministère chargé des finances.
    2.    Les missions
Il  vise à réduire la pauvreté, le chômage, le sous-emploi des jeunes en milieux urbain et rural. Il a pour mission de contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de jeunesse à travers le financement des promoteurs jeunes formés en entrepreneuriat.

II.    L’organisation du  FAIJ

Un Conseil d’Administration et une Direction Générale assurent la gestion du FAIJ Cliquez ici pour télécharger l'arrêté portant organisation du FAIJ

    1.    Le conseil d’Administration
Il est composé de neuf membres issus de l’administration publique et des associations de jeunes.
Il est créé au sein du Conseil d’Administration un Comité de prêt chargé de l’examen et de l’approbation des dossiers soumis au financement du Fonds.
Une structure d’audit interne accompagne le Conseil d’administration dans ses missions.

    2.    La Direction Générale
        L’administration du FAIJ compte cinquante six agents (56) repartis dans les treize régions du Burkina Faso. La Direction Générale est organisée en structures que sont :
        . Les structures techniques
            -    La Direction du Suivi-évaluation et du Recouvrement;
            -    La Direction des Études, du Crédit et de la Planification.
        . Les structures d’appui
            -    le Contrôleur de Gestion (CG) ;
            -    la Personne Responsable des Marchés (PRM) ;
            -    la Direction des Finances et de la Comptabilité (DFC);
            -    le Service des Ressources Humaines (SRH);
            -    le Chargé de Communication et des Relations Publiques (CCRP).
        . Les représentations régionales
        Le FAIJ est représenté dans les treize régions du pays dans les guichets uniques des fonds du MJFIP.             
        Le FAIJ est Auditeur interne

    3.    Le public  cible
        Sont éligibles au financement du FAIJ, les jeunes scolarisés ou non âgés de 18 à 35 ans et formés en entrepreneuriat.

III.    LES FINANCEMENT DU FAIJ

    1-    Les conditions d'éligibilité
        -    Être de nationalité burkinabé;
        -    Être âgé de 18 à 35 ans;
        -    Être scolarisé ou non scolarisé;
        -    Avoir suivi avec succès une formation en entrepreneuriat;
        -    Avoir un projet générateur de revenus et créateur d'emplois;
        -    Être de bonne moralité;
        -    Être une organisation ou collectif de jeunes muni d’un document de reconnaissance officielle et dont les porteurs du projet collectif remplissent les conditions ci-dessus;
        -    Avoir l'aval d'un Mentor ou d'un Parrain âgé d’au moins 40 ans;
        -    Accepter que le fonds assure le suivi de l'activité de l'entreprise (investissements réalisés, comptabilité) et cela jusqu'au remboursement intégral du prêt;
        -    Participer aux actions de formation et d'encadrement proposées par le Fonds.
    2-    Les conditions d'octroi de crédit
        Le FAIJ octroie des prêts individuels et des prêts collectifs aux conditions suivantes:
        a.    Les plafonds de financement
            -    200 000 F CFA à 2 000 000 F CFA pour les prêts individuels;
            -    500 000 F CFA à 5 000 000 FCFA pour les prêts collectifs.
        b.    Les taux appliqués
            -    2 % pour les personnes handicapées ;
            -    3,5 % pour les filles ;
            -    4 % pour les garçons.
            La durée de remboursement est de 3 à 36 mois. Il peut être appliqué un différé de paiement de 0 à 6 mois maximum.
    3-    Les domaines d’activités financés
        -    L’agriculture ;
        -    L’élevage ;
        -    L’artisanat ;
        -    Le commerce ;
        -    Les services.
    4-    Les procédures de réception et de traitement des dossiers

        a.    Candidature
            -    Appel à projet public à l’adresse des jeunes de 18 à 35 ans ;
            -    Présentation d’un plan d’affaire (promoteurs assistés par des cabinets formateurs ou par des consultants).
        b.    Examen des plans d’affaires
        c.    Approbation du prêt par le comité de prêt
        d.    Mise en place des crédits;
        e.    Appui – conseil, suivi et recouvrement.
        
IV.    Résultats du FAIJ
    1.    Nombre de promoteurs financés : 5 021
    2.    Nombres d’emplois créés : 16 743
    3.    Encours des financements : 4 821 860 865 Haut

 

Fonds d’Appui à la Promotion de l’Emploi (FAPE)

INTRODUCTION :

Le Fonds d’Appui à la promotion de l’Emploi (FAPE) a été créé en 1998 pour apporter une réponse à la question du chômage et de la pauvreté. Il a évolué en Fonds National de Financement (FNF) en 2008 puis en Etablissements Publics de l’Etat (EPE) en 2014.

Ses principales missions sont :

  • L’appui à la création d’emplois, à la promotion et à la consolidation des emplois déjà existants par le financement des projets ;
  • Le suivi et l’encadrement des promoteurs ayant bénéficié d’un financement FAPE ;
  • La recherche et la gestion des financements.

Pour l’année 2016, les objectifs stratégiques assignés au FAPE sont les suivants :

  • Renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles du FAPE ;
  • Contribuer à assurer le bien-être des jeunes ;
  • Renforcer la formation professionnelle et qualifiante ;
  • Lutter contre le chômage et le sous-emploi.

Le FAPE est situé dans le quartier Kamsonghin à l’intersection de la rue 06.04 et l’avenue Naaba ZOUNGRANA ? Téléphone 25 31 51 78.

Les financements du FAPE revêtent trois (03) formes :

  • Financement direct 

Le financement direct consiste à financer les projets aux conditions fixées par le Fonds pour des individus, des groupements, des associations coopératives et/ou des entreprises individuelles.

  •     Préfinancement des marchés

Le préfinancement des marchés consiste à octroyer tout ou partie des fonds nécessaires à la réalisation d’un marché privé ou public, pour honorer un bon ou une lettre de commande.

  •     Cofinancement 

Le cofinancement est un accord de partenariat entre le FAPE et une autre structure pour financer de commun accord un projet d’intérêt dont l’emprunt est au-dessus du plafond accordé par le Fonds. Cette forme de financement implique que les deux parties trouvent un terrain d’entente en prévision des risques et pour faire valoir la garantie

Les types de Credits

Le FAPE offre à son public cible cinq (05) types de crédits :

  • Les crédits commerciaux qui comprend crédit d’investissement commercial, le crédit fonds de roulement commercial, l’’avance sur marché
  • Les crédits agricoles (agriculture et élevage) qui comprend le crédit équipement agricole, le crédit fonds de roulement agricole
  • Les crédits pour prestations de services
  • Les crédits pour le transport
  • Les crédits pour bâtiments et travaux publics

Critères d’admissibilité

Le FAPE prête prioritairement sur la base de la capacité et de la volonté de remboursement du demandeur appréciés à travers le dossier que ce dernier a soumis. Les garanties sont subordonnées à ces conditions essentielles et elles ne les remplacent pas.

Peut avoir accès au crédit du FAPE, toute personne physique ou morale remplissant les conditions suivantes :

  • être de nationalité Burkinabè âgé de 18 ans au moins et de 60 ans au plus ;
  • être de bonne moralité ;
  • présenter un projet (une activité) viable dont la rentabilité est confirmée et permettant de faire face aux remboursements des échéances du prêt sollicité ;
  • jouir de ses capacités physiques, morales et juridiques ;
  • avoir un apport personnel à hauteur d’au moins 20% du cout total du projet ;
  • disposer de garanties matérielles solides dont la valeur actuelle est estimée à au moins 100% du montant sollicité ;
  • accepter de mettre en gage ou de nantir du matériel ou des équipements ;
  • avoir un aval sûr ;
  • payer des frais de dossiers de 1% du montant sollicité ;
  • n'avoir pas de crédit en cours ou en retard dans d'autres institutions de financement.

Les crédits accordés par le FAPE sont fixés comme suit :

  • montant plancher : 1 500 000 FCFA
  • montant plafond : 10 000 000 FCFA

Les montants octroyés seront adaptés à chaque cas et l’octroi se basera sur une analyse de l’activité, de la moralité et de la capacité à rembourser du client.

Les taux d’intérêt se présentent comme indiqué dans le tableau ci-après

Secteur d’activité

Agriculture

Elevage

Transformation

Commerce

Prestation de services

Transport

BTP*

Projets des personnes handicapées

Taux d’intérêt

8%

10%

12%

4%

 

Haut

Fonds d’Appui au Secteur Informel (FASI)

Le Fonds d’Appui au Secteur Informel (FASI) a été créé par décret n°98-053/PM/METSS du 24 février 1998. Il est placé sous la tutelle technique du Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles et sous la tutelle financière du Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement. Il a été érigé en Fonds national de financement en 2008, puis en Etablissement Public de l’Etat (EPE) en 2015. Le FASI est représenté dans les 13 chefs-lieux des régions du pays à travers les guichets uniques des fonds mis en place par le Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelles. En plus de cela, d’autres représentations ont été ouvertes dans certains chefs-lieux de provinces que sont Orodara, Tougan, Zorgho et Koupéla afin de rapprocher le FASI des populations rurales. Une nouvelle représentation provinciale a été mise en place en 2017 à Boromo et est logée dans les locaux de préfecture.

  1. Mission du FASI.

La principale mission du FASI est de promouvoir l’auto emploi dans le secteur informel et de lutter contre le chômage, le sous-emploi et la pauvreté. A ce titre, il est notamment chargé de promouvoir la création d’emplois et consolider ceux existants par l’octroi de prêts aux porteurs de micro-projets et d’en assurer le recouvrement.

  1. Les conditions d’éligibilité, les domaines d’intervention et les taux d’intérêt pratiqués.

Pour être éligible au financement du FASI, le promoteur (personne physique ou morale) doit exercer ou envisager d’exercer dans le secteur informel dans l’un de ses trois principaux domaines d’activités  que sont l’agropastoral,  l’artisanat, le commerce et les prestations de services.

 Le promoteur doit en outre satisfaire aux conditions suivantes :

  • présenter un projet rentable, créateur d’emplois et capable de générer des ressources pour faire face au remboursement du crédit ;
  • jouir de sa pleine capacité juridique ;
  • ne pas avoir un crédit en cours ou un engagement non honoré au FASI ;
  • ne pas être engagé auprès des autres Fonds, des banques et des établissements financiers ;
  • avoir  un aval sûr ;
  •  avoir un apport personnel de 10% du montant sollicité ;
  • Accepter le nantissement du matériel, des équipements ;
  •  accepter de souscrire à une assurance décès ;
  • être de nationalité burkinabè âgé de 18 ans au moins et 60 ans au plus ;
  •  être non salarié ;
  • avoir une structure financière équilibrée.

Pour le cas des groupements, accepter de se soumettre au principe de la caution solidaire.

Le FASI intervient dans les trois principaux domaines d’activités suivants :

  1. l’agro-pastoral ;
  2. l’artisanat;
  3. le commerce et les prestations de services.

Les crédits accordés par le FASI sont chargés d’un taux d’intérêt qui varie en fonction du domaine d’activité ou du statut physique du promoteur. Ce taux est fixé comme suit :

  • 13% pour le commerce, les prestations de service et l’artisanat ;
  • 10% pour l’agro pastoral (agriculture, élevage, embouche) ;
  • 4% pour les activités rentables des personnes vivant avec un handicap.

Ces taux sont dégressifs et ne sont frappés ni de commissions, ni de la TVA.

  1. Les concours du FASI

Les concours du FASI varient de cent mille (100 000) Francs CFA à un million cinq cent mille (1 500 000) Francs CFA. Les remboursements peuvent être mensuels, trimestriels et semestriels selon le cycle de production de l’activité. La durée maximale du crédit ne peut excéder cinq (5) ans avec un différé maximum de six (6) mois.

  1. Les garanties exigées.

Des garanties sont exigées en guise de sûretés pour l’octroi du prêt en vue de limiter le risque d’impayés. Ces garanties sont de diverses nature et varie suivant les montants sollicités.

Le tableau ci-après présente les garanties exigées en fonction du montant sollicité :

Montants sollicités

Garanties possibles

De 100 000  F CFA à 300 000 F CFA

Biens d’exploitation, engins à 2 ou 4 roues, Permis urbain d’habiter (titre foncier)

De 300 001 F CFA à 500 000 F CFA

engins à 2 ou 4 roues, Permis urbain d’habiter (titre foncier)

De 500 001 F à 1 000 000 F CFA

engins 4 roues, Permis urbain d’habiter (titre foncier)

De 1 000 001 F CFA à 1 500 000 F CFA

Permis urbain d’habiter (titre foncier)

Haut